83. Léo

2 minutes de lecture

[Relation Sexuelle Consentie]

Quand Uta eu terminé, il laissa alors Léo sur le lit, un peu hagard, pour retirer à son tour son pantalon. Le punk n’avait plus vraiment de souffle, il haletait doucement, histoire de reprendre sa respiration normale et aussi contenance dans son propre corps qui était devenu tout moue après coup. C’est alors que le baisé qu’Uta asséna dans son cou le fit revenir à la réalité. Se demandant ce qu’il l’attendait de plus. Se laissant alors manipuler comme la poupée de chiffon qu’il était. Ça lui rappelait beaucoup le centre, au moment des « punitions », sauf que ça, c’était appréciable… Surtout, que c’était Uta qui le manipulait. C’était quelque chose d’assez particulier. Le lâcher prise avec quelqu’un en qui on avait confiance. Ça lui faisait penser à rien d’autre. Rien d’autre qu’à son démon. Faisant un signe de tête à Uta pour lui signifier qu’il avait comprit, il senti alors quelque chose de plus gros que ses doigts entrer en lui, doucement, lentement, amoureusement. Jusqu’à ce qu’il fut dedans en entier. Oui, en effet, ça faisait un peu mal, mais à chaque petites poussées pour entrer, produisait un petit gémissement de plaisir chez le garçon. Bizarrement, la douleur en question en faisait pas mal à proprement parler. Alors… C’était ça dont voulait parler le psy' ? Léo aimait la douleur ? Non, il avait peut-être mal comprit. Mais ça, il n’eut pas l’occasion d’y réfléchir vu que son démon entama des va et vient de plus en plus rapide. Comme à son habitude, Léo gémissait à chaque acouts. Sentant en lui le membre de son colocataire plus profond.

- Ahem… !…

Léo se crispa un peu, mais se détendit vite, quand Uta attrapa son membre pour recommencer à le masturber. Gémissant un peu plus fort cette fois, il se mit à rougir vivement et à fermer à nouveau les yeux. Sentant au bout d’un petit moment que son partenaire venait en lui. Sentant son corps se crisper et gémir un peu après. Ce fut son tour relativement vite après Uta, vu que la réaction du corps de son partenaire avait accentué son excitation. Jouissant cette fois un peu plus longuement. Les émotions étaient éparpillées dans sa tête, n’arrivant plus à prononcer une phrase à cause du plaisir ayant explosé en lui. Haletant et rouge tomate. Il avait toujours détesté être soumis à quelqu’un, pourtant, ici, c’était vraiment appréciable.

Annotations

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0