168. Uta

2 minutes de lecture

Uta senti son amant se caler contre lui, contractant ses abdos pour le maintenir, il vint alors poser sa tête sur son épaule collant sa joue contre celle de son rouquin. Il entoura sa taille de son bras, repliant légèrement les jambes pour tenir la position. Caressant son bras de sa main libre, il soupira n’aimait absolument pas les médecins, il fallait quand même que Léo se fasse soigner, les idées de son mouvement ne devaient s’appliquer qu’à lui même.

- T’es pas obligé de me parler de tout ça maintenant… Je vais déjà appeler le médecin pour qu’il vienne, il va falloir que tu te laisse un peu toucher, mais je serais à côté de toi… De toute façon tu es tellement faible que tu sentiras même pas, je pense…

Il tendit le bras pour attraper son portable qui se trouvait sur la table de chevet et chercha le numéro d’urgence de SOS médecin… Après tout, il était presque deux heures du matin.

- Oui bonjour, j’appelle pour… Mon conjoint… Il est malade et a beaucoup de fièvre et est très faible… Il me dit qu’il a pas été vacciné… Il s’est évanouie tout à l’heure, je lui ai fait prendre une douche froide pour faire baisser la température… Je recommence ?… Okay… Vous pouvez venir d’ici combien de temps… On est au 66 rue D'Armoric… Une heure trente ???… Euh, vous êtes SOS médecin, vous pouvez pas venir avant ???… Pardon, je comprends… À tout de suite, merci !

Il raccrocha et posa son téléphone sur la table de chevet, il embrassa Léo sur la tempe.

- Je vais te ramener sous la douche pour te faire baisser la fièvre, ça sera plus efficace que des glaçons car ça sera tout ton corps qui sera refroidit. Bouge surtout pas, je vais te soulever jusqu’à la salle de bain !

Uta se décala et alors dans un mouvement souple, réussi à prendre son rouquin dans les bras tel une princesse. Sa tête posée contre son torse et l’amena jusqu’à la salle de bain. Il le déposa sur le sol de la douche à l’italienne contre le mur, attrapa la pomme de douche et mit l’eau très froide. Il poussa son rouquin pour de nouveau se caler derrière lui. Il vint passer l’eau sur les jambes de son amant pour l’habituer petit à petit, maintenant qu’il était conscient, ça pouvait sûrement le surprendre.

- C’est pour faire baisser la fièvre, t’inquiètes je suis juste là, je vais y aller petit à petit. Si tu veux, tu peux me parler de ce que tu voulais me dire en même temps.

Petit à petit il remontait la pomme de douche.

Annotations

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0