216. Uta

2 minutes de lecture

La femme rendit son sourire à Léo, elle plissa les yeux et à ce moment l'expression de son regard changea légèrement. Elle le jugeait de bas en haut, détaillant le moindre détail du rouquin avant de se tourner vers son fils, elle voulut tendre une main doucement vers lui, sauf que le garçon bondit sur sa chaise, relevant la tête les yeux écarquillés.

[Mère] « Oh pardon mon chéri... J'avais oublié ! Je ne voulais pas te faire peur, mais le contact avec toi me manque tellement, tu sais. Tu n'es pas venu me voir depuis plusieurs mois et ton oncle ne me donne pas non plus de nouvelles ! Tu sais ou en sont les avocats avec mon appel ? »

- Si tu crois que Maxwell veux te faire sortir d'ici... Tu n’as quand même pas oublié que tu lui as planté un couteau dans l’œil après lui avoir charcuté le bras ?

[Mère] « Oh, t'étais pas obligé, devant ton petit-ami ! »

- Je vais pas lui cacher que t'es un psychopathe !

[Mère] « Tu es sûr que tu serais capable de tout lui raconter à propos de notre famille ? »

Uta baissa la tête, il savait bien à quoi elle faisait référence et c'est vrai qu'il ne se sentait pas encore capable de lui raconter chaque détail sur la famille Liarko, ni même de sa tentative... Lui aussi avait ses secrets et ses peurs et il avait besoin de temps pour se confier entièrement à Léo. Il comprit alors quelque chose par rapport à mercredi, il avait reproché à Léo ce qu'il faisait.

[Mère] « J'aime pas quand tu te teins les cheveux Uta, ta couleur naturelle est tellement plus jolie ! Enfin vu toutes les modifications corporelles que tu as fait, la couleur de tes cheveux c'est rien après tout ! Tu ressembles de plus en plus à ton excentrique d'oncle à ce niveau-là. »

Nerveusement, il se passa la main dans ses cheveux toujours la tête basse, il n'aimait absolument rien chez lui et avait voulu changer son corps pour vraiment devenir quelqu'un d'autre. Mais en aucun cas, il ne cherchait à ressembler à son abruti d'oncle. La femme se tourna vers Léo, un sourire chaleureux aux lèvres.

[Mère] « Parle moi un peu de toi Léo. Je suis curieuse de savoir qui partage la vie de mon plus jeune fils ! »

Uta déglutie, pourvu que Léo ne relève pas ce détail...

Annotations

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0