291. Léo

3 minutes de lecture

[Alcool]

Le César en question avait la main sur le crâne de Léo. Celui-ci ne réagissait pas. Comme si c’était normal. Oui, avec Stevens, c’était une des seules personnes en plus d’Uta qui pouvait le toucher. Mais le brun-roux lui mettait habituellement que les mains sur la tête et les épaules, jamais plus. Soudain, le rouquin se rappela ce qu’il se passait. Il se retourna , toujours à genoux et hurla presque tellement il était gêné et désolé.

- Je suis désolé ! J’ai réagis sans faire attention ! Je m’y attendais pas et… !

C’est alors que César plaqua à nouveau sa main sur le haut du crâne du roux pour le faire se pencher pour se conforter en excuse.

[César] « Aller Poil de Carotte ! Plus désoler que ça ! Bon ! Même si c’est un peu ma faute ! Mais t’avais qu’à pas m’abandonner sur le bord de la route ! »

Léo grogna sonorement. Une première depuis qu’il était en France. Il grognait beaucoup avec César, mais c’était pour la forme. Il se leva, alla aider Glad’ à se rapprocher, se confondant en excuses, une fois le tatoué assit sur les marches menant au bar, il se dirigea vers son amant. Son visage tout inquiet pour son démon, il tremblait un peu, il avait vraiment peur de l’avoir peiné.

- Uta… Je suis désolé… Je m’attendais pas… Que ce crétin plein de rhum soit là… Je… Euh… C’est un… Ami… Enfin… Pour le coup… Un peu comme toi et Prompto… Mon meilleur ami…

César salua le blondinet, lui faisant un check. Le garçon se mit soudain à hurler.

[César] « NAH ! Poil de carotte aurait un petit-ami ?! Ah ! Ça te réussi la France ! J’ai bien fait de rappliquer ! Bon aller ! »

Il se rapprocha d’Uta et de Léo, un sourire d’excuse au visage.

[César] « Salut, moi c’est César, je suis désolé si j’ai « gâché » la soirée, et encore plus si tout ça t’as mis en colère… C’était pas prévu. Pour le coup, rentrez, soirée spéciale potes, j’offre les consos’ ! »

Se rapprochant alors de l’oreille d’Uta pour lui chuchoter un truc que Léo ne pouvait pas entendre.

[César] « Je pourrais… Te donner des petits trucs… Pour le taquiner quand tu voudras te venger si tu veux… Comme… « Poil de carotte », il déteste que je l’appelle comme ça, haha ! »

Finalement, il ouvrit le bar, aidant le tatoué à se poser sur un tabouret au bar. Le lieu était petit, avec un bar en bois. Des petites tables faites avec des bas de tonneaux. Plus loin, un escalier menant à une grande cave. Il alluma la musique, mettant Bodh’aktan, le groupe pirate par excellence. Servant alors des pintes à tous, sauf à Léo. Un sourire aux lèvres, il lui sorti une bouteille de rhum Kraken remplit d’un liquide orange.

[César] « Regarde ce que j’ai ramené d’Australie ! Ma recette de planteur ! Elle t’avais manqué pas vrai ?! »

Léo le remercia un peu gêné, apporta la bouteille à ses lèvres, la portant grâce aux deux anneaux sur la bouteille. Soupire d’aise, quand soudain, il posa la bouteille sur le bar.

- César… Mais… Et ta femme ? Tu la laissé seule ?… Tu vas tenir le coup ?…

Les conversations de Glad’ et de Prompto baissèrent en intensité. César était hétéro et portait bien une alliance. Le sourire du barman devint un peu triste, et son regard lointain, posant sa main sur l’épaule du roux.

[César] « Léo… Ludmilla n’est plus de ce monde. Et avant de te rencontrer, je tournais en rond dans ce bar à la con, à broyer du noir et à ne plus vivre depuis son décès. Venir ici, c’est avancer. Et puis, ce n’est pas comme si je n’irais plus sur sa tombe. Ne t’en fais pas pour ça. »

Annotations

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0