Mon ciel s’est éteint…

Une minute de lecture

Mon ciel s’est éteint, la nuit est tombée

Mon ouïe s’est bouchée, me rendant sourd

Mes pieds cherchent en vain à te retracer

Qu’y puis-je si mon cerveau est gourd

Mes pauvres lèvres mutilées t’adjurent

Tu m’as fracassé le cœur, je te jure

La main de mon âme vers la tienne

se tend peu importe ce qu’il advienne

Pourquoi m’as-tu clos tes entrailles

as-tu projeté la foudre dans mes failles

L’immense torrent de mes sanglots gémit

en un fleuve de larmes jaillies de leur lit

Je revois les flammes dans tes yeux

ton sourire étincelant comme un dieu

ton rire de jeune fille durant nos ébats

je n’en peux plus de cet infernal dégât

de cet exécrable cauchemar sans fin

de cet effroyable supplice herculéen

Étends tes ailes d’archange bleu sur moi

guéris-moi des souffrances de cet émoi

entrouvre vite mes veines pour y inoculer

à nouveau la mirifique sève de la félicité

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0