Triste à mourir… (sujet sensible : jeunes s'abstenir.)

Une minute de lecture

Ô Quand je l’ai vue, la première fois,

Quand elle s’est approchée non loin de moi,

J’en ai perdu la vue, la voix.

Son visage auréolé de cheveux d’ange dorés,

Son corps aux courbes parfaitement ciselées,

Ses seins au galbe à faire rêver ou damner,

Son ventre frémissant invitant aux touchers,

Ses hanches voluptueuses faites pour s’y agripper,

Ses cuisses interminables incitant à la volupté,

Ses tétons hérissés espérant être sucés,

Sa vulve rasée déjà prête à mouiller…

J’en suis devenu fou, dingue, timbré.

Un seul désir : la posséder !

Une seule envie : la pénétrer !

Oh ! Ma pauvre âme condamnée…

La voilà qui vient vers moi !

Son sourire me jette dans tous mes états.

Et ses hanches qui tanguent comme un navire…

Oh ! Je perds le Nord, mon cœur chavire.

« Salut mon beau, qu’est-ce que je te sers ?

Que prendras-tu comme verre ? »

Je reste bouche bée, éperdu.

Elle est danseuse nue.

Que fait-elle dans ce lieu perdu ?

Quel gâchis !

Quelle vie !

Quelle enfance l’a conduite ici ?

Quels drames a-t-elle vécus dans sa vie ?

Elle a beau sourire,

Je sens qu’elle est triste à mourir.

Je voudrais partir,

L’emmener avec moi vers un autre avenir.

Mais elle refusera.

Quelque chose l’attache là.

Quel dommage !

Quel gaspillage !

Quel outrage !

Être si belle au dehors

Et connaître ce si mauvais sort.

« Hé, mon gars, cesse de rêvasser,

Tu es ici pour t’amuser.

Veux-tu me faire danser ?

Tu peux me toucher, tu sais. »

Oh ! Zut alors !

Participer sans remords,

À ce triste sort,

J’aurais tort.

En dedans, je serais mort,

Je sors !

Toutes ces pauvres filles désabusées

Qui souvent se sont fait embrigader

Contre leur gré

Ou par nécessité…

C’est triste à mourir.

Que faire pour les secourir ?

Par le passé, j’en ai profité,

Car je n’avais pas réalisé

Leur poignante réalité.

Mais aujourd’hui, je sais,

Alors, plus jamais !…

Sans sentiment de culpabilité...

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0