Boys and Girls

de Image de profil de M.G.ChangelM.G.Changel

Avec le soutien de  Orchidoclaste, Keir O'Riyerdan 
Apprécié par 3 lecteurs
Image de couverture de Boys and Girls

Je suis née fille. Résultat de l’accouplement d’une femme et d’un homme. J’ai vécu mes premiers jours dans une chambre rose. Je portais des robes et me déguisais en princesse pour le carnaval. J’ai adoré les poupées et les dessins animés de fées. Je me rappelle encore mon premier baiser, j’étais gêné et j’avais honte. Et même si j’étais concentrée sur lui, mes pensées dérivaient. Je me posais différentes questions comme : et si c’était moi qui était la plus grande, qui le prenait par la taille, qui lui susurrerait des mots doux à l’oreille, et si c’était moi le garçon ? C’est en me remémorant cette petite partie de mon histoire amoureuse que… je panique ! Qu’est-ce que je fais ici ? Ça fait bien cinq minutes que j’essaye de me rendormir pour me sortir de ce cauchemar. Je reste allongée sur le lit, les bras et les jambes tendus en fixant le plafond. Je ferme les yeux, compte des centaines de moutons, contrôle ma respiration mais il n’y a rien a faire, mon cœur bat à un rythme effréné. Je suis paralysée de peur pendant qu’une question tourne en boucle dans ma tête : où suis-je ? Cette chambre n’est pas la mienne, ce lit non plus et ce corps…

- Tom ! Viens manger !

Quoi ? Tom ! Oh non ! C’est un rêve ! Un simple rêve ! Je n’ai qu’à rester là et attendre de me rendormir. La porte s’ouvre.

- Mais qu’est-ce que tu fais ? Tu vas finir par être en retard !

Elle rentre et nos regards se croisent. C’est une inconnue pour moi. Pourtant, elle a l’air en colère après moi.

- Tu n’es pas encore habillé ! Bouge ! Sinon je pars sans toi ! Et range moi cette chambre, on dirait un dépotoir de fringues !

Elle s’apprête à sortir quand, tout à coup, elle se retourne.

- Répond quand je te parle !

De peur, je hoche la tête et prononce les premiers mots de la journée.

- D’accord.

Une voix masculine ! Mes doutes se sont confirmés. Je suis bien dans le corps d’un homme et tout a l’air trop vrai pour que ce soit un rêve. Au cas ou, je me pince la cuisse quand même. J’ai mal. C’est la réalité. Je palpe mon corps. Mes seins ont disparu. Mais je découvre avec grand plaisir des abdos très fermes.

- Tom !

Je sursaute. Encore cette femme. Je suppose que c’est la mère de ce « Tom ». Il faut que je m’habille. Je n’ai pas envie de subir une nouvelle fois ses réprimandes. Elle m’effraie vraiment. Un jean usé git par terre accompagné d’un t-shirt rouge sur la chaise. Je me lève et m’étonne de la distance entre ma tête et le sol. Ce Tom doit être vraiment grand. Je remarque aussi que je suis en caleçon. La vue n’est pas déplaisante. Est-ce que je change de sous-vêtement ? Non ! Non… En enfilant le pantalon, je remarque qu’il y a quelque chose dans la poche. C’est son téléphone ! Il y a une alerte disant qu’il a cours dans 35 minutes ! Comment je vais faire ? Je ne peux pas y aller ! Il faut que j’aille à mes cours ! Les problèmes fusent dans mon esprit.

- TOOOOOMM !

Je chope le sac sur le bureau et les chaussures situées aux deux extrémités de la pièce.

- J’arrive !

Je tourne la poignée. L’escalier est juste en face par chance. Je dévale les marches et suis le son des poêles et assiettes.

- Ce n’est pas trop tôt ! Allez ! Mange !

Devant moi, il y a un véritable festin.

- Tout ça ?

- Quoi ? Oui, comme d’habitude.

Elle fronce les sourcils et sans poser d’autre question, je m’installe et mange. C’est délicieux. Une fois fini, elle débarrasse et je pars me brosser les dents. J’ai discrètement ouvert toutes les portes jusqu’à trouver la salle de bain. Je me regarde dans le miroir… Ce n’est pas possible ! Je suis canon ! Une vraie gueule d’ange ! De beaux yeux noisettes alliés à une chevelure châtain clair, une mâchoire carrée et des lèvres pleines. Et ces bras ! Ils sont énormes ! Que du muscle ! Je m’extasie devant mon image en faisant des poses de bodybuilders. Bref ! Maintenant, question fatidique : quelle est ma brosse à dent ? Il y en a deux, une rouge et une verte.

- On y va !

Pas le temps de réfléchir ! Je prends la verte ! La bouche propre, je cours vers la porte d’entrée et monte dans la voiture.

- Tu ne fermes pas à clef ?

Mince ! Je n’ai pas vu de clef dans la chambre !

- Euh… Je crois que je les ai perdues.

Elle souffle puis sort pour donner deux tours à la serrure.

- Tu n’es pas croyable. Prends mes clefs dans ce cas. Je finis tard ce soir et toute cette semaine donc il faudra que tu m’ouvres.

- Oui.

Elle allume le moteur.

- Ça va, Tom ? Tu as l’air bizarre. Normalement, tu me fais tout un cinéma pour conduire.

Je commence à stresser. En y réfléchissant, si je fais une erreur et qu’elle a le moindre soupçon, je finirai par être questionnée et je n’aurai aucune réponse à lui donner. Je me vois mal lui dire qu’en fait je ne suis pas son fils alors que je suis dans son corps.

- Oui, c’est juste que j’ai un peu mal à la gorge.

Parfaite excuse pour ne pas avoir à parler. Je me félicite intérieurement. On roule. Je ne reconnais pas le quartier.

- Je vois. C’est pour ça que tu ne t’es pas levé du lit ce matin ?

- Oui.

- Tu veux que j’appelle un docteur ?

- Non, un peu de paracétamol et ça passera.

- D’accord.

Je souris et clos la discussion. On passe plusieurs rues et avenues pour atterrir sur une route devant la mer. C’est ma ville ! J’en suis sûre. Je me sens d’un coup soulagée. On va vers le centre et elle s’arrête devant une université. Je suppose que c’est là que Tom étudie. Le téléphone vibre. Un message ! « Tu es où ? Je t’attends devant le portail » envoyé par Cyril. Je scrute les alentours. Il est là ! Heureusement qu’il y avait sa photo sinon je serais passée devant lui.

- Hey ! Comment tu vas ?

Je dois avoir l’air naturel !

- Bien, je suis juste un peu malade.

Il rigole et on se rend en cours.

- Tu t’affaiblis Tom ? On se buvait des litres d’alcool avant ! Il faut croire que je tiens plus que toi !

Je souris. En y repensant, je n’ai aucun souvenir de la veille. C’est peut-être hier que tout s’est produit ! Il faut que j’en sache plus !

- D’ailleurs, je ne me souviens pratiquement de rien. Tu peux me rappeler ce qu’il s’est passé ?

Il se marre une nouvelle fois.

- Ton cas ne s’arrange pas, on dirait ! On est allé à la soirée de Luc et on s’est éclaté ! Il y avait de la bonne bière, de la musique et une immense piscine ! Et le plus important : des filles ! On en a rencontré deux, une brune complètement saoule avec d’énormes seins et une blonde…

La brune aux énormes seins, c’est moi ! Mais ça veut dire que… je note mon numéro et plaque le téléphone à mon oreille. Ça sonne…

- Allo ?

C’est ma voix !

- Tom ?

- Lara ?

Tous droits réservés
3 chapitres de 5 minutes en moyenne
Commencer la lecture

Commentaires & Discussions

Boys and Girls - Partie 3Chapitre2 messages | 4 ans
Boys and Girls - Partie 2Chapitre1 message | 4 ans
Boys and Girls - Partie 1Chapitre2 messages | 4 ans

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur l'Atelier des auteurs, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0