Chapitre 81 : Deux destins croisés (1ère partie)

7 minutes de lecture

Pour vous accompagner dans la lecture de ce chapitre je vous propose : We'll meet again de The Fat Rat & Laura Brehnam et Monody de The Fat Rat, deux musiques qui accompagnes je trouve parfaitement ce long chapitre !

===============================================================================

PDV Allan :

Attends, il se passe quoi là ? Zach est réellement entrain de m’embrasser ! Ses lèvres sont justes fabuleuses, exceptionnelles c’est encore plus agréable que tout ce dont j’ai pu rêver durant toutes ces années. C’est pourtant bien réel il, mon Zach, Zachary Dellarobia est en train de m’embrasser. Mon cœur accélère à une vitesse folle tous mes sens sont en haleine. J’ai l’impression d’être propulser au 7ème ciel par ce simple baiser qui représente tant. Est-ce que tu m’aimerais aussi ? Non, non, non tu ne peux pas m’aimer Zach… c’est dangereux, mais en même temps ce baiser est tellement merveilleux, je voudrais que toutes ces sensations, ce baiser ne s’arrête jamais. Mais les moments les plus agréables ne durent qu’un temps et ce doux baiser cesse… Zach semble totalement désemparé et regarde derrière moi comme si … comme si… Oh non ! Je me tourne et vois Sacha qui nous observe impassible. Merde ! Allan, il est temps de te ressaisir et rattraper le coup.

Al : Zach ? Zach, regarde-moi ! ses yeux quittent Sacha et il m’observe inquiet. Ne t’en fait pas euh… On reparle de ce qu’il s’est passé plus tard ok ? Là faut aller vite voir Sacha, avant qu’il ne fasse une connerie.

Z : Ouais, t’as raison, je suis désolé Allan je ne sais pas ce qu’il m’a pris… vraiment… j’ai été comme…

Al : C’est bon Zach, t’en fais pas j’ai aussi pas mal apprécié, mais là faut aller voir Sacha.

Pendant que je cours vers le lycée suivi par Zach, je fais un signe à Sacha pour tenter de lui dire de rester où il est. Je ne pense pas qu’il prenne mal cet événement… on va appeler ça comme ça pour l’instant. En tout cas, il connaissait mes sentiments pour Zach depuis déjà pas mal de temps…. Enfin de toute façon, y’a-t-il vraiment quelque chose entre Zach et moi, je ne le sais même pas. Tout ce que je sais, c’est que mes sentiments pour lui n’ont fait que s’accentuer et se concrétiser…oh que oui ! JE T’AIME Zachary Dellarobia hurle-je dans mes pensées. Nous arrivons rapidement devant Sacha complètement à bout de souffle.

Al : Ouf…Attends… deux secondes…qu’on reprenne nos souffles et on t’explique tout.

S : Economise ton souffle Allan, y’a rien à expliquer.

Z : Si, Sacha … je … je ne sais pas trop ce qu’il m’a pris tout est ma faute.

S : Ne vous en faites pas les gars je ne vous en veux pas. All tu peux nous laisser, ne t’inquiète pas je ne vais pas faire de connerie, dit-il accompagné d’un clin d’œil rassurant.

Al : D’acc je vous laisse, après Zach je pense qu’il faudra qu’on ait une petite discussion.

Z : Euh ouais, je suis du même avis !

Je laisse donc Sacha et Zach discuter seul à seul, pour mettre un peut tout au clair dans leur relation. J’ai soudain comme une envie folle de voir Aya moi ! Je me mets donc à courir comme un con dans tout le lycée à sa recherche, manquant à quelques reprises de bousculer d’autres élèves. Je n’y peux rien si je suis heureux ! Je finis par la trouver devant le lycée collé à Dan qui comme à son habitude est en train de fumer. Je prends Aya, par le bras en disant à Dan que je la lui rends rapidement, elle ne comprend pas trop ce que je fais mais mon sourire immense doit en dire beaucoup. Je lui dis juste :

Al : J’ai un truc méga ultra giga important à te dire Aya !

Accompagner de ma fidèle amie, nous nous dirigeons sans même s’être concerté au préalable à notre café, on ne change pas les bonnes habitudes comme on dit. Pour continuer dans cette habituelle démarche nous prenons toujours les mêmes breuvages. Mon sourire est toujours plus grand, mon esprit toujours plus heureux, ce que ne manque pas de remarquer Aya :

Ay : Bon alors, mon p’tit All c’est quoi ce truc méga ultra giga important qui te fait tant sourire ?

Al : Je te laisse deviner !

Ay : J’ai peut-être une petite idée, mais elle me semble un peu surréaliste.

Al : Dis toujours, on sait jamais, lance-je avec un clin d’œil et mon immense sourire qui ne me lâche plus.

Ay : Ça à un lien avec Zach ? Vous ne sortez quand même pas ensemble si ?

Al : Non mais il m’a embrassé ! Zach m’a embrassé, et mon dieu il embrasse divinement bien ! Un truc de fou !

Ay : Vive la subjectivité !

Al : Ahahah ! Non mais je t’assure j’ai jamais connu quelqu’un qui embrassait aussi bien que lui.

Ay : Ah bah merci, c’est sympa dit que j’embrasse mal aussi ? dit-elle en me tirant la langue.

Al : Non mais toi c’était différent… fin tu comprends, ce que je veux dire.

Ay : Mais oui, je comprends bien que t’en es raide dingue de ton petit Zach ! Mais comment ça s’est passé ?

J’hésite un peu, dois-je lui dire que durant ces cinq jours qui ont suivi la mort de Victor, j’ai complétement dérivé, que durant ces cinq jours j’étais complètement perdu, à boire, fumer et baiser à tout va… Comment va-t-elle le prendre, est-ce qu’elle aussi va me faire la morale en me disant que ce n’est pas bon pour moi, que je peux risquer encore plus que les autres. Sûrement… mais je crois ne pas avoir trop le choix que de lui parler de tout cela, si je veux qu’elle puisse m’aider sur ce que je dois faire avec Zach, par la suite… parce que même si je suis actuellement sur un petit nuage, je ne sais pas trop où aller… Zach, est-ce que le fait que tu m’ais embrassé prouve bel et bien que j’ai le droit de t’aimer ? Est-ce que je peux t’aimer, sans qu’il ne t’arrive quelque chose par la suite ?

Aya me regarde avec bienveillance, comprenant sûrement que ce que j’apprête à lui dire est difficile pour moi, mais elle rompt le silence en disant calmement :

Ay : Allan ? Ça va, t’es tout pâle ? Quoi que tu dises, ma vision ne changera pas, tu seras toujours mon stupide ex et mon meilleur ami !

Al : Ouais…Je sais ! Bon alors pour commencer je dois revenir sur mon absence après la disparition de Victor. J’étais complètement perdu et je le suis encore… même si tu peux comprendre que ce baiser m’a redonné un peu d’espoir. Si tu veux, j’ai commencé à me sentir coupable, ce n’est pas moi qui l’ai tué hein ? C’est Jack … mais tu vois j’ai l’impression que dès que j’aime quelqu’un il finit par mourir…

Ay : Déjà je t’arrête ! Tu n’es pas fautif tu l’as dit toi-même, je ne sais pas trop ce qui a poussé Jack à commettre un acte pareil, mais tu n’es en rien fautif Allan, ce type n’est pas net c’est pas nouveau, t’as vu ce qu’il avait fait à Zach !

Al : Ouais… mais bon il a fait ça pour me détruire, pour se venger parce que je l’ai laissé tomber après la mort d’Aldwin… Et j’aurais pu empêcher la mort de Victor… je venais de le larguer d’une manière ultra violente et quand je suis revenu, je l’ai vu au sol.

Ay : Ne pense plus à ça All ! Tu ne peux rien changer, mais ce que tu peux faire c’est avancer avec Zach notamment !

Al : Ouais t’as peut-être raison… Bon du coup j’étais perdu et je me suis à boire, fumer n’importe quoi…

Ay : Quoi ? Mais t’es complètement Co… Irresponsable, reprend-t-elle plus calmement, t’étais perdu à ce point, mon pauvre p’tit All.

Elle me prend dans ses bras, pour tenter de me réconforter, voyant que mon sourire de tout à l’heure c’est peu à peu effacer. Puis me laisse continuer :

Al : J’ai aussi baisé dans tous les sens, toujours en me protégeant hein ? Enfin bref, j’étais complètement perdu et quand je suis revenu, j’ai eu de nouveau une envie de fumer pour me détendre, j’imagine… Et puis Zach est arrivé pour m’en empêcher un peu comme un ange gardien, un magnifique ange gardien !

Je continue de lui raconter, ce qu’il s’est passé comment ce baiser magique est survenu, elle m’écoute tout du long et sur la fin je vois son sourire s’illuminer ! Et le miens reviens petit à petit rien que de penser au bonheur que m’a procuré ce simple contact.

Ay : Du coup si j’ai bien compris, vous vous êtes embrassé d’un coup juste parce que vous avez enfin compris que vous étiez attiré l’un par l’autre ?

Al : Euh ouais… C’est un peu ça, fin je crois !

Ay : Tu me déprimes Allan ! Enfin nous vous me déprimez tous les deux !

Al : Ouais, on est pas très doué en amour… c’est sûr !

Ay : Non mais ça crève les yeux que vous êtes fait pour être ensemble tous les deux ! Alors avant que tu me sortes que tu hésites, ou je ne sais quelle autre connerie. Je vais te dire ce que tu dois faire mon p’tit All, tu vas bouger ton petit cul et allez rejoindre Zach et lui dire à quel point tu l’aimes !

Al : T’es sûr que …

Ay : Allan ! J’ai dit quoi, allez fonce va déclarer ta flamme à ton beau petit châtain clair !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0