Dernier voyage d'un accent circonflexe !

Moins d'une minute de lecture

Qu'il n'y eût bientôt ni hôte ni maître...
Et qu'il dût boire à la nôtre jusqu'à la lie ?
Car l'âme en vrac, le château s'est vidé.


Que le triste bicorne tirât sa révérence, qu'il s'en allât rêver...
Tantôt vers de sombres forêts ou plutôt près des Pôles.
Il était sans âge et au chômage en somme.

La tête sous un chêne, dit-on qu'il sombra envoûté.
Et en épitaphe, qu'on écrivît qu'il vécût contre un fût, dans un abîme sans arômes, et qu'on l'oubliât peut-être."

Jêhan Mîchel
dît Le bîen nê
en ce sîx fêvrîer de l'ân de grâce deux mîlle seîze




Annotations

Vous aimez lire Jean-Michel Palacios ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0