Préface

2 minutes de lecture

Au cours des dernières décennies, et particulièrement durant les cinq années qui se terminent, le nom de l’Ardente s'est transmis de bouche à oreille comme une traînée de poudre. Elle a enflammé l’imaginaire des jeunes passeurs qui voyaient en elle l’incarnation des valeurs qu’ils portaient, et déchaîné les passions des plus anciens dont elle était le contre-exemple privilégié. Les premiers en ont fait la protagoniste de dizaines d’histoires dans lesquelles elle prend toujours la bonne décision. Elle est ainsi devenue une figure unique à laquelle on attribue les exploits de tous les passeurs ayant existé, au risque de perdre son humanité. Les seconds au contraire la représentent comme un symbole de la déchéance d’une nouvelle génération de passeurs. Ceux qui placent la connaissance aveugle au-dessus de la morale et cèdent à la tentation de la gloire.

Je ne vous mentirai pas, j’ai tremblé comme vous en écoutant le récit de ses aventures. Lorsqu’elle protégeait les livres de la neige en les roulant dans son seul manteau, j’ai rêvé de devenir un jour aussi dévoué à ma tâche. Mais ceux qui ont écrit ces histoires n’ont pas rencontré la femme qu’elle était, les doutes qu’elle a traversés. Tous ont entendu conter avec force de fioritures les événements extraordinaires de sa vie de passeuse, mais ni ses défenseurs ni ses détracteurs n’ont idée de son quotidien humble et de ses questionnements incessants. En tant que disciple, je suis probablement le mieux placé pour rattraper ce manque. Je porte le flambeau qu’elle voulait transmettre aux générations futures. Je ne sais que peu de choses de sa jeunesse, dont elle ne parlait que très peu, mais j’ai vécu plusieurs années à ses côtés. J'ai à coeur les valeurs qu’elle chérissait et le rêve qu’elle dessinait pour l’humanité.

Si ce livre peut atteindre les lieux où mes pas ne me guideront plus, alors le temps est venu pour moi de donner ma version des faits.

Dans l’espoir que mes souvenirs ne me feront pas défaut,
Dans l’espoir de vous donner aussi le goût de ses valeurs,
Dans l’espoir de restituer sa mémoire,
Je dédie ce livre à la Passeuse Ardente.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire MIA Anastacio ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0