Harcèlement et mobbing

2 minutes de lecture

Savez-vous comment fonctionne le harcèlement ?

Oui.

Evidemment !

Tout le monde est plus ou moins harcelé.

Tout le monde est plus ou moins harceleur.

C'est le voisin qu'on prend plaisir à tourmenter.

C'est le collègue qui vous sourit de façon si hypocrite.

C'est l'élève qui veut appartenir à un groupe.

Oui.

Evidemment !

Et cependant...

Parfois, le jeu va trop loin. Un tout petit peu trop loin.

Savez-vous comment ?

****************************

" Le harcèlement est un mode de persécution consistant à enchaîner de façon répétée des agissements et des paroles hostiles afin de démoraliser et d'affaiblir psychologiquement la personne qui en est la victime.

- Cela correspond en effet, accepta Cathy.

- Il peut s'agir de harcèlement moral, comme des insultes ou des menaces, ou d'agressions physiques chez un ou plusieurs individus potentiellement discriminés sous prétexte de leur couleur de peau, religion, genre, orientation sexuelle ou autres différences comme les capacités physiques ou mentales.

- Je ne suis pas...différente..., murmura Cathy.

- Le "mobbing" est, en milieu de travail, un « processus concerté d’élimination d'un employé », appelé « cible » plutôt que « victime » et dont il n'existe pas de profil « psychologique ou social » type.

- Le "mobbing" ?, s'étonna Cathy.

- Le "mobbing" est une certaine forme de harcèlement psychologique collectif consistant en un processus concerté afin d'exclure socialement la victime. Dans la plupart des cas, il s'agit de pousser la victime à la démission ou à la faute professionnelle.

- Mais il n'y a que mon patron qui...

- Dans les cas les plus sévères, le harcèlement peut provoquer chez la victime des troubles de stress post-traumatique ainsi que des actes suicidaires.

- Mon Dieu, non ! Je n'en suis pas là !"

Cathy referma son téléphone pour ne plus entendre la voix d'Anthéa.

Elle n'allait pas bien, certes, elle sentait bien que les choses tournaient mal au travail, elle voyait que son patron abusait d'elle et de ses heures de travail.

De façon insidieuse, il la harcelait.

Une main sur une épaule, des appels chez elle bien après les heures de travail pour lui rappeller des dossiers, des formulations malencontreuses la concernant devant témoins et qui la vexaient terriblement.

Elle était rabaissée, continuellement, elle était convoquée dans le bureau du patron, continuellement, elle était rappelée à l'ordre, continuellement.

Le climat de travail devenait anxiogène.

Et elle accumulait les fautes tellement elle était paniquée.

Mais elle n'était pas une victime de "mobbing".

Ce n'était pas un phénomène de groupe.

Si ?

Annotations

Vous aimez lire Lady Sybille ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0