Devant la Porte en Bois...

6 minutes de lecture

Non loin de la porte en bois qui le séparait de S, Riouh faisait le guêt. Il se repassait sans cesse les derniers mots qu'il avait entendus en tripotant son collier.

Après être tombé dans la pièce où Jo les attendait, il s'était mis à pleurer d'avoir perdu Jim au travers du portail temporel. Sa culpabilité était telle que Jo avait dû lui avouer une partie de la vérité qui scellait ces deux êtres.

Ils avaient un lien qui les tenait ficelés l'un à l'autre. Un lien fort et indéfectible qui résistait à toutes leurs épreuves, tous leurs maux, tous leurs oublis. Il défiait les temps, les souvenirs, les peines. Mis à l'épreuve un bon paquet de fois, leur cœur était bien plus fort que tout ce qu'il avait pu voir jusqu'à présent et pour cause, ils en avaient un pour deux.

Un cœur pour deux semblait impossible pour R qui, incrédule, peinait à comprendre.

  • Comment est-ce possible, Jo ? l'avait-il questionné.
  • Jim a perdu une partie de son cœur quand il était enfant. Aourouh était déjà à nos trousses ainsi que ces Maudits. Malgré ce que nous avions vécu, Jim conservait un cœur pur enclin à l'amour et à la bonté. Un jour, alors que je cherchais de la nourriture dans les poubelles de la ville, une créature au visage déformé par la haine, s'était emparée de lui. Elle lui avait arraché son cœur et le cri étouffé de mon frère avait résonné en moi comme une épée à double tranchant. Le temps que j'arrive, la bête avait déjà commencé à découper son organe vital et à s'en rassasier. Empreint de colère et de rage, j'avais saisi ma dague et lui avais tranché la gorge. Son cœur en lambeaux ne lui accordait que peu de temps et je voulais que mon frère vive à tout prix. J'avais alors tout rapiécé en vitesse et m'étais rendu compte de la taille de la pièce manquante.
  • Mais attends, quel est le rapport avec S ?
  • S était une petite fille vêtue de haillons, que nous avions trouvée dans une ruelle. Elle était en train de s'éteindre suite à une attaque, elle aussi. Il ne lui restait qu'une toute petite partie de son cœur qu'elle serrait près de son corps dénudé. Sa vie ne tenait qu'à ce débris.
  • Tu n'as quand même pas...
  • Si, avoua-t-il en détournant le regard. J'ai profité de sa faiblesse pour le lui arracher et je l'ai cousu au reste du cœur de mon frère.

R ne revenait pas de ces aveux. Il ne connaissait pas cette partie de leur histoire et commençait à douter de Jo.

  • Ne me regarde pas comme ça. Nous n'étions que des enfants R, et je voulais que mon frère vive coûte que coûte. Il était ce que j'avais de plus cher, la seule personne qu'il me restait...
  • Mais quand même, tu...
  • Je sais ce que j'ai fait ! hurla Jo, plein de colère. Je ne mesurais pas mes actes et n'en connaissais pas les conséquences ! Je voulais juste qu'il vive, merde !
  • Est-ce Alec qui a...
  • Oui, lui et Sulas.
  • Et pour S ? ne put s'empêcher de demander R.
  • Contre toute attente, cette enfant, dont tu connais le véritable nom, est revenue à la vie. Elle a retrouvé Jim et tout la ramène à lui depuis. Elle le retrouve toujours : peut importe où il est, dans qu'elle dimension il se trouve, dans quelle vie il est, tout la ramène à lui. Nous avons découvert que le cœur qui les lie passe d'un corps à l'autre quand ils s'aiment de trop près. Si S porte le cœur, elle peut passer dans les autres mondes sans lui, car c'est d'elle que vient la partie manquante. En revanche, l'inverse n'est pas faisable. Si, portant le cœur, il passe le portail, change de monde ou s'éloigne d'elle dans l'espace-temps, elle meure instantanément. Il le lui a donc laissé pendant des années et lorsque leur amour brûlait, ils s'arrangeaient toujours pour qu'elle le conserve.
  • Elle lui a donc donné quand ils étaient dans la bibliothèque. Ça explique tout !
  • Le lent chanteur a dû le rattraper pendant que vous traversiez entre nos deux mondes. Il l'a sûrement renvoyé là-bas.
  • Que va faire A, quand elle va savoir que S n'a pas son cœur ?
  • Elle va chercher Jim. Et à l'heure qu'il est, Jim doit tenter de trouver un moyen de rentrer en contact avec S. Tu sais, ces deux là, c'est toujours une vie pour deux. Même au fond du trou, tant qu'ils sont ensemble, rien ne leur résiste. Le seul problème, c'est que je n'ai plus ni Judith ni Mila. Et avant elles, S n'était attachée à personne. J'ai peur qu'elle ne se rappelle pas d'eux, de leur histoire, de leur amour, de ce qui les tient en vie et si Jim se fait attraper, c'est la fin. A ne connait pas encore Ju et, en elle, je mets tous mes espoirs.

Dans un coin de la ruelle, cette même ruelle où S s'était faite dépouillée pour Jim, Judith observait cet homme à la face bleue et aux cheveux dorés. Il guettait la porte où ses sœurs étaient détenues.

Depuis qu'elle s'était enfuie, elle commençait à recouvrer la mémoire. Quand R posa ses yeux sur elle, elle comprit immédiatement d'où il venait et pourquoi il était là. Elle serra le mot qu'elle gardait secrètement dans la doublure de sa veste et d'un geste discret, elle l'invita à la suivre. Ils marchèrent loin l'un de l'autre pendant quelques instants jusqu'à ce qu'elle passe devant une boutique intitulée : Cobrelson.

Elle tourna à gauche à l'intersection suivante et s'évapora.

R, qui se tenait devant l'enseigne, hésitait à entrer. Soudain, il vit un chien noir passer à l'intérieur. Sans hésiter, il franchit la porte sur laquelle l'écriteau annonçait : fermé.

Il entra dans la pièce sombre et sentit le danger imminent. Il n'osa pas sortir son épée et attendit qu'il fasse la premier pas.

La colère et la peine de Jim remplissaient l'espace et recouvraient les murs de rouille. Quand il lui sauta dessus, il le coinça et tenta de le calmer. Étrangement, Riouh ne le reconnut pas. À bout de nerfs et ayant une mémoire bien trop abîmée, Jim ne redescendait pas de son état. C'est avec beaucoup de patience et de force que R réussit à le ramener à la raison. Assis, la tête entre les mains, Jim était désemparé. Son apparence se changea soudain, comme des cartes que l'on retourne et R put enfin souffler.

  • Mon frère, je t'en prie, dis moi que c'est elle qui vient tous les jours ici.
  • À quoi ressemble-t-elle ?
  • Elle est brune, les cheveux longs. Ce matin, ils étaient attachés et j'ai vu dans son cou, derrière son oreille un tatouage en forme d'oiseau.
  • C'est elle ! s'écria-t-il. C'est toi qui le lui as fait !
  • Mais c'est quoi ce tatouage ?
  • C'est ce que signifie sont prénom : petit oiseau. Qu'est-ce qu'elle vient faire ici ?
  • Elle vient nettoyer la rouille sur les murs. Une grosse femme la tient en laisse et la dépose ici. Elle vient ensuite la récupérer le soir. Elle ne me parle jamais et pleure beaucoup. C'est grâce à ses larmes acides qu'elle arrive à bout de toute cette rouille !
  • C'est cette maudite Aourouh qui te l'amène... D'autres choses bien plus grâves se trament et nous devons ramener les filles avant qu'il ne soit trop tard.
  • De quoi tu parles, soldat ?
  • Je t'expliquerai en temps voulu. Essaie de lui parler, elle est la clef ! Demain, je viendrai ici vieux frère, et nous verrons ce nous allons en tirer. Surtout ne l'embrasse pas. Ne l'aime pas de trop près Jim, tu la mettrais en danger.
  • Quand je la vois, j'ai du mal à me contrôler quelque chose m'attire en elle, lâcha Jim en faisant les cent pas. Mes souvenirs ne remontent pas et je me perds dans le vide de ma mémoire. Dès que tu vas franchir la porte, je t'oublierai R. Comment vais-je faire ?
  • Quelque chose d'unique vous lie. Elle te reconnaîtra. Reste loin de A et retourne tes cartes afin de retrouver ton autre corps. L'enveloppe ne compte pas entre vous et c'est bien ce qu'il y a à l'intérieur qu'elle aime. Alors, même si tu n'as pas la bonne tête, elle écoutera ton cœur. Elle l'écoute toujours.
  • Très bien, conclut-il les yeux pétillants, rendez-vous demain...
  • Va i Oaka na i Viguro, souffla R avant de s'envoler.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Vous aimez lire Sila P. ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0