Quand les deux mondes se confrontent

4 minutes de lecture

Jim

Le portail passé, je tombai dans un autre monde. Il faisait nuit noire et j'avais du mal à me repérer dans l'obscurité. Le ciel était vide de lumière. Pas de lune ni d'étoile, aucun doute : nous nous trouvions dans le monde des rêves créé par S. Je n'y avais été qu'une fois et ne savais pas trop où se trouvait la porte aux mille gravures. Djoki atterrit derrière nous et dans une course contre la vie, il fusionna avec moi et pris S sur son dos. Lui, il connaissait la route : il l'avait ramenée des tas de fois déjà. Perdu dans son corps, je me laissai aller dans son esprit. Ne faisant qu'un avec ce loup sombre, je prenai les informations manquantes concernant le combat qui grondait de l'autre côté. Aourouh au coin de la rue qui criait, R. , les Reptiliennes, Ju et So, Aro et toute la bande maintenaient un rythme de combat imparable.

Brusquement, Djoki m'éjecta et se mit à creuser vivement. Je vis du sang perler de sa jambe et je m'aperçus qu'il reprenait une taille normale. Je n'avais jamais assisté à une chose semblable auparavant. Il avait toujours été le plus fort de nous tous...

La porte découverte, les griffures du loup sauvage vinrent s'imprégner dans le bois, rayant nos lettres. Il ouvrit la porte dans un fracas et Alec et Sulas se retournèrent prêts à dégainer leur armes. Quand ils le virent à bout de forces, ils paniquèrent. Il déposa délicatement S. aux pieds d'Alec et il s'écroula au sol.

  • C'est quoi ce bordel ? s'écria Alec en relevant S.
  • Aourouh nous a retrouvés et un combat a été engagé.

Jo arriva derrière moi et referma la porte d'un claquement.

  • Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? Es-tu blessé ? s'enquit-il à mon encontre.
  • Nous avons été attaqués. Djoki est blessé et S. aussi.
  • Okay, nous alors voir ça, dit-il en s'avançant vers le corps de S., allongé sur la table.
  • Toi, tu dégages d'ici ! s'énerva Alec. Nous n'avons pas besoin de toi. Sulas va s'occuper de D. Et moi de S. Ne pense pas que je vais la laisser entre tes mains ne serait-ce qu'une seule seconde !
  • Alec, c'est pas le moment de revenir sur ...
  • Ferme-la ! cria-t-il. Je t'ai dit de dégager ! Et prends ton frère avec toi par la même occasion. Je n'ai pas envie de le voir non plus !
  • Mais enfin, intervins-je, tu ne crois pas que je vais la laisser là, quand même.

Il passa ses mains sur le corps de S. qui commençait à se transformer en cocon.

  • Le processus est avancé, annonça-t-il. Jo, j'espère que tu es satisfait ! Tu voulais t'en débarrasser, ben voilà !
  • Alec, calme-toi, voyons ! répondit Jo piqué au vif.
  • Me calmer ? dit-il en s'approchant de lui. Me calmer ? Non mais regarde-la ! Tu sais combien de fois je l'ai recousue ? Combien de fois je l'ai réparée à cause de ton frère ?
  • Mais ...
  • Mais quoi ? Tu as dit à ton frère la dernière intervention que j'ai dû opérer sur elle ?
  • De quoi il parle, Jo ? dis-je perdu entre eux.
  • Je...
  • Il n'a même pas les couilles de te dire la vérité ! hurla Alec plein de colère. Elle paie bien trop cher ce que tu lui as fait ! Et maintenant qu'elle est en danger, c'est tout notre monde qui risque de disparaître ! Alors garde tes salamalecs pour quelqu'un d'autre et dégage d'ici avant que je te démontes en pièces détachées !

Sulas s'approcha délicatement d'Alec et quand il croisa son regard, il se calma. Il se retourna vers S. dont le cocon devenait de plus en plus opaque. Après avoir collé son front sur celui de Djoki qui ferma les yeux, il leva son poignard et lui enfonça dans sa plaie lui arrachant un cri qui me brisa en deux. À genoux, je pleurais toute la souffrance de celui qui était mon hôte quelques instants plus tôt.

Alec sortit l'arme de sa jambe et récolta le sang qui coulait de la lame. Djoki diminua encore de taille pour n'être qu'un louveteau noir et finit par s'évanouir. Alec inséra dans l'ouverture de sa chair un cocktail de plantes et souffla sur la plaie qui commença à se refermer. Sulas vint récolter mes larmes avec sa dague et au contact de celles-ci, la lame s'illumina. Elle la pencha vers la blessure de Djoki et des grosses gouttes bleues vinrent appaiser ses souffrances. Elle le prit et l'emmitoufla dans un châle.

  • Il va récupérer, Jim. Ne t'inquiète pas pour lui.
  • Et S. ?
  • S. ? J'en fais mon affaire, cingla Alec les dents serrées.

Il passa les mains sur le cocon et de la lumière le remplit.

  • Mila lui a donné une partie de sa boîte, souffla-t-il. Elle peut donc passer les mondes sans toi.

Je sortis notre cœur de ma poitrine et le lui tendis.

  • Ton cœur est en train de noircir mon gars ! Je pense qu'elle mérite mieux que ça.
  • Je n'avais pas vu qu'il...
  • Le contraire n'aurait étonné. Je te ferais remarquer que dès que tu le portes, il noircit. C'est tout le temps comme ça. Tu as bien de la chance d'avoir le bout de celui de S. Elle te maintient tout le temps dans la lumière. Si ton frère n'avait pas menti en nous cachant la provenance du lambeau, on n'en serait pas là !
  • Je ... fis-je en baissant la tête pendant que Jo restait interdit dans un coin.
  • C'est pas de ta faute, Jim, juste prends-en soin. Prends de l'assurance un peu ! Allez, je dois y aller.

Il réduit le cocon refermant S. dans une boîte et s'enfuit par un portail. Je voulus sauter au travers mais il se referma instantanément.

Pris d'une colère noire, je me retournai vers ce frère qui renfermait tout un tas de secrets. Je me redressai et en voulant lui sauter au cou et fus confronté à Sulas. Bien droite devant moi, les mains sur les hanches, elle se dressait comme une montagne entre nous.

  • Je pense qu'il est venu le temps de discuter ! imposa-t-elle. À table les enfants !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Sila P. ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0