39- Amis et pot aux roses. Partie II

11 minutes de lecture

Hayden.

Mon cerveau refuse à la fois l'idée de ne jamais pouvoir l'avoir, et que Livia ne veuille plus être touchée par un homme. Je tourne le sujet dans tous les sens, allant jusqu'à me demander si Laura n'aurait pas essayé de couvrir l'homosexualité de sa sœur quand elle a émis la possibilité d'une liaison entre nous. Pourtant, Livia ne semble pas cacher ses préférences.

Ma queue, elle, exclut de pas être satisfaite par son corps.

— Qu'est ce qui se passe Hayden ?

Mon frère m'interpelle me sortant de la réflexion brumeuse dans laquelle je m'étais plongé, profitant du calme du trajet Les filles sont dans un autre taxi.

— Quoi ?

— Oui vieux, dis-nous ce qui te tracasse, me lance Nick à son tour. Même si je pense avoir la réponse.

— Hayden, nous sommes tous tes amis, tes frères, on a rarement des secrets les uns pour les autres, dis-nous si quelque chose ne va pas. Tu penses au boulot ? m'encourage Scott. Joey ?

Je préfèrerais.

— Tout va bien les gars ! Ne jouez pas les mères poules avec moi, j'en ai déjà une qui fait ça très bien figurez-vous !

— Oui et d'ailleurs comment tu vas gérer maman ?

— Je ne sais pas, pour le moment la question ne se pose pas puisque Livia vit en France.

Mon ton est sec mais il ne relève pas.

— Ok ! abdique-t-il les mains levées, mais ça risque d'arriver plus vite que tu ne le crois Hayden, me prévient mon frère sur son ton paternaliste.

Nick recentre le débat :

— Bon Hayden, ça te fait tant chier que ça que la petite reste de marbre devant toi ? J'ai bien vu comment tu la regardais ce soir tu sais, et Jess aussi ...

— Ils finiront par se sauter dessus tôt ou tard, le coupe Jordan hilare, on ne sait juste pas si ce sera pour s'entretuer ou baiser brutalement quelque part. On prend les paris ?

Seigneur ! Je l'aime, c'est mon frère, mais ...il a un degré de connerie qui m'échappe. Ah non, il a un bon degré d'alcoolémie ce soir. Il ne prend pas souvent le temps de relâcher la pression mais quand il le fait, c'est dans les règles de l'art.

— Ne me regarde pas comme ça p'tit frère ! Un jour où l'autre, vos tempéraments tout feu tout flamme vous pousseront à vous sauter dessus, verticalement ou horizontalement !

— Elle m'a déjà menacé de m'émasculer en effet, soupiré-je en riant, mais Jordan ôte-moi d'un doute, tu as bien vu et compris que Livia ...

— Stop les gars, non ! s'en mêle Scott en gesticulant franchement son opposition, on ne va pas parler de ça en fait, mauvaise idée ! Jordan tu la fermes !

Scott lui octroie son meilleur regard réprobateur.

— Allez Scotty tu vois bien que ça le travaille mon frangin ! On ne va pas le laisser ainsi.

— Ce ne sont pas nos affaires, vous savez comme moi pourquoi elle ..., elle ... ne ... , bute mon pote. Bref, on ne s'en mêle pas c'est tout. Respecte son choix Jo ! T'as trop bu et tu vas le regretter demain.

Putain mais de quoi ils parlent là ?

— Mais tu vois bien que ça le perturbe ! C'est écrit sur sa tête ! Nick tu n'es pas d'accord toi ?

— Je ... ils sont adultes et je ne veux pas avoir d'ennuis moi, se contente-t-il de répondre en haussant les épaules.

— Bordel Nick ! Des ennuis ? Mais tu fais un mètre quatre-vingt-quinze pour cent quinze kilos, de quels ennuis tu parles là ? s'étrangle Jo.

— Tu ne préfères pas savoir, crois-moi vieux. Même mes gars ne vont pas s'y frotter à la miss Gardini!

Madame !

— Putain mais arrêtez de parler comme si je n'étais pas là ! C'est quoi cette histoire ? Qu'est-ce que vous ne voulez pas me dire ?

Je hurle dans l'habitacle, en vain.

— Jo ... le prévient Scott en faisant non de la tête et en croisant ses bras sur son torse. C'est juste une question d'orgueil mal placé, on en a tous souffert un jour. Il s'en remettra. Tu en fais tout un plat pour rien.

— Je ne suis pas d'accord. C'est mon frère.

— Il est mon frère aussi, et elle, ma sœur.

— Scott merde ! Qu'est-ce qu'il ne doit pas me dire !

— Livia n'est ...

— Putain ne t'en mêle pas Jordan ! siffle Scott mâchoires serrées.

— Il n'a pas tort, lui accorde Nick. Cela ne nous regarde pas.

— Livia n'est pas lesbienne, lâche Jordan de but en blanc.

C'est ça l'info secret-défense ?

— OK ... dis-je perplexe. Ce n'est pas vraiment un scoop.

Jordan souffle bruyamment, les yeux grands ouverts.

— Sérieux Hayden, tu m'aides pas là, elle ...

— Putain Jordan ferme ta grande bouche !! Ce ne sont pas tes affaires on t'a dit ! Ne fais pas ça, elle va te buter et je te jure que je ne la retiendrai pas mec !

— Jordan ... Balance ! insisté-je.

— Vous me faites chier sérieux, aboie Scott. Nick au moins sait tenir sa langue et ne pas se mêler de ce qui ne le regarde pas. Prends-en de la graine Jordan. Il est encore temps ! Tu assumeras auprès des filles, je te préviens ! Hayden, ajoute mon pote en me regardant droit dans les yeux, tu la laisses tranquille, ok ?

— Putain Scott mais c'est quoi le truc ?

— Tu ne vois vraiment rien c'est hallucinant ! s'amuse mon frère. Elle est douée, y'a pas à dire, et pas qu'en danse !

— Preuve qu'il faut que tu la fermes putain Jordan ! Elle s'est appliquée, ne gâche pas tout !

— Nick ? demandé-je au cas où il aurait changé d'avis.

— Désolé vieux, mais sur ce coup, je vais rester en retrait, je suis la Suisse au milieu de l'Europe ! J'y tiens à mes bijoux de famille MOI ! riposte-t-il en fixant méchamment mon frère.

Mes amis se confrontent du regard. Nick fait non de la tête. Jordan prend mon partie sous les protestations des deux autres :

— Livia est certainement une jeune femme très ouverte d'esprit et curieuse sexuellement, mais elle n'est pas lesbienne. Terme érroné, juge-t-il.

— Traduction ?

— Elle va serrer ... siffle de nouveau Scott totalement dépité.

— Putain mais t'es sûr que t'es mon frangin toi ? T'es lourd ma parole ! Livia aime les hommes Hayden ! Elle ne dirait peut-être pas non à un plan avec Jess d'après moi, mais elle aime aussi les mecs !

— ... attends tu m'as fait tout ton cirque juste pour me dire qu'en fait, elle ne voulait simplement pas me dire que je ne suis pas son genre ? Car j'ai compris ça, je ne suis pas aussi con que ça Jordan ! Tu me prends pour un abruti ou quoi ?

— Mais t'es un abruti ! crie-t-il plus fort que moi.

— Alors pourquoi me laisser croire qu'elle n'est attirée que par les nanas ? Elle aurait pu juste me dire que je ne lui plais pas, point ! Elle a bien su envoyer chier Nick, elle aurait aussi pu me parler à moi quand même !

— Tu ...

— Ta gueule Jordan Merde !

— Tu ne me fais pas peur Scott ! J'en ai marre de le voir se retourner le cerveau pour comprendre.

— Le grand Hayden Miller peut quand même accepter qu'une femme ne soit pas attirée par sa belle gueule d'ange quand même, non !? ironise mon meilleur ami. Ce n'est pas la fin du monde de se faire friendzoner à ce que je sache ! C'est arrivé à d'autres que lui tu sais Jo ...

— Oh c'est bon j'ai compris le principe je pense ! m'insurgé-je affligé. Ok elle n'est pas lesbienne. Ok elle aime les mecs. Ok je ne suis pas son genre. Ok je vais m'en remettre de m'être fait friendzoner par ma propre femme, mais merci d'avoir enfoncé le couteau ouais ! Super potes !

— Parfait applaudit Scott. Fin de la discussion.

— T'es vraiment un petit abruti, Jamie ne va pas en revenir quand je vais lui raconter ! T'as de la chance d'avoir la même gueule que moi parce que sinon, je penserais qu'on t'a échangé à la maternité, espèce de crétin ! Cette nana t'a friendzoné pour que tu ne t'approches pas d'elle ! Elle a mis une distante physique entre vous, une barrière, un mur, un canyon ... Tu piges ou je te fais un dessin espèce de crétin ?

— Quoi ?

— Rien à voir avec le fait que tu n'es pas son type. Merde il faut vraiment donner un oscar à cette femme, elle est vraiment douée, il n'a rien vu ! Et tu l'as épousée ! continue-t-il théâtralement. Mais même moi je veux l'épouser cette nana ! Elle est merveilleusement machiavélique en plus d'être parfaitement canon, et c'est un homo qui te dit ça ! Un vrai génie sur talons aiguilles !

Allez Einstein, on connecte les neurones qui ne sont pas morts d'avoir touché, senti Livia.

Elle n'a pas osé ...

—Tu es en train de me dire que ma femme se paie ma gueule c'est ça ? Cette petite peste a joué la comédie toute la soirée, c'est ça que tu penses ?

— Bingo !

— T'as trop bu Jordy ! Tu délires.

Je regarde mes deux autres potes qui ne disent rien.

— Scott ?

Aucune réaction de sa part.

— Nick ?

Il lève les mains, il ne dira rien non plus.

La chute fait mal.

— Noonn !! Mais pourquoi ?

— Pourquoi ? lance Scott comme si la réponse était évidente. Comment aurais-tu agi si à un moment, un seul Hayden, tu avais pensé que Livia n'était pas insensible à ton physique hein ? Tu aurais tenté de la mettre dans ton lit ? C'est la sœur de ma femme Hayden !

— Je le sais !

— Elle a vingt-cinq ans, une vie tranquille en France, loin de sa famille, un boulot normal, une vie paisible sur le point de ne plus l'être du tout parce que Laura et moi on a merdé et qu'elle va devoir divorcer, de toi ! Tu ne crois pas que c'est déjà assez compliqué pour elle avec son passif ? Livia est une fille simple et nos vies mon vieux, elles sont tout sauf simples selon ses critères à elle. Livia va subir ta notoriété en plus d'un divorce public mec ! Fini son anonymat. Elle s'est réveillée mariée avec l'un des acteurs les plus connus au monde à cause du mal-être de sa sœur. Elle n'a pas adopté un animal, vous vous êtes mariés ! Ce n'est pas un jeu, ni un film, c'est la vraie vie ! Alors dis-moi Hayden, honnêtement, tu n'aurais pas essayé de la mettre dans ton pieu, Livy, si tu avais su que c'était une possibilité, même faible ?

Ok, dis comme ça c'est plutôt clair, merci pour le topo, et mon portrait-robot.

— Je n'ai jamais forcé une femme à coucher avec moi ! Je sais ce que c'est que le consentement figure toi ! Si Livia m'avait dit non, je m'en serais tenu là. Qu'elle soit ma femme ou pas d'ailleurs!

— Putain c'est vrai qu'il est con en fait, finit par intervenir Nick, blasé. À côté de la plaque !

— Oui bordel ! surenchérit Scott. Il ne pige rien !

La voiture se gare.

— Si, j'ai compris, elle m'a menti sur son orientation sexu...

— Non, m'oppose Scott une fois que nous sommes tous sortis de la voiture. Elle ne t'a pas menti puisqu'elle n'a rien dit il me semble. Retiens simplement ça vieux : lesbienne, bi ou hétéro Livia ne veut pas de toi. Oublie.

Comme si je n'y avais pas déjà pensé par moi-même ! Mon corps refuse de passer à autre chose.

— Comment tu sais tout ça toi ? Et toi Jordan ? Pourquoi ce cirque ? Nous sommes adultes, pas la peine d'aller...

— T'es vraiment ... tu me désoles, peste-t-il. J'ai un sixième sens. J'ai dit à Livia pendant que nous dansions que je savais exactement à quoi elle jouait avec toi, et puisqu'elle ne pouvait rien avouer ni rien infirmer pour ne pas mentir, elle n'a rien dit.

Je me tourne vers Scott pour les sous-titres :

— Ma femme ne s'est jamais cachée du fait qu'elle te trouve canon Hayden, tu l'as d'ailleurs entendu toi-même cet après-midi. Et Laura connait sa sœur, tu comprends où Jordan veut en venir, ou pas du tout ?

— Non.

Clairement, là, non.

— Tu ne t'es pas dit que si Laura t'a demandé d'épouser sa sœur, et que ce n'est ni pour ton argent ni pour ta célébrité, c'est qu'elle avait d'autres ... critères ?

— Je ne m'étais jamais posé la question non, dis-je sincèrement. Mais maintenant que tu en parles effectivement, elle ne lui aurait peut-être pas choisi un petit chauve bedonnant.

— Il y avait d'autres types bourrés ce soir-là, dont Zach et Brody qui étaient en admiration devant Livia, tu t'en souviens ? Ils voulaient même faire un plan à trois avec Livy ! Elle n'a pas cessé de les rembarrer. Peut-être que s'ils n'avaient été ni riches ni célèbres, elle n'aurait pas réagi ainsi tu sais ...

Je me crispe entier rien que d'y repenser. Pas moyen !

— Putain Hayden, détend-toi merde ! Je le savais. Avant même que je ne te la présente, je savais qu'elle te plairait !

— Décidément ils font la paire les époux Miller ! s'amuse encore mon frère. Aussi aveugle l'un que l'autre ! Tu ne peux pas dire le contraire cette fois Scotty !

— J'avoue que même moi, j'ai été très surpris, balance Nick en se marrant dans sa main. Ça se voyait pourtant comme le nez au milieu de la figure qu'elle plait à d'Hayden. Il l'a dévorée du regard à plusieurs reprises. N'importe quelle femme aurait sauté sur l'occasion d'habitude, mais elle n'a rien vu.

— Bon traduisez une bonne fois pour toute, grincé-je à bout de patience.

— Livia est une belle jeune femme, me répond calmement, Scott. Aucun de nous ne dira le contraire, pas même Jordan. Mais Livy n'en a pas conscience. Elle n'a pas confiance en son physique et s'en fout de plaire ou pas. Alors évidemment elle ne se rend pas compte qu'un homme comme Hayden aient des vues sur elle. Elle ne doit même pas avoir envisagé une seule seconde qu'elle puisse être son genre de femme. Son esprit est sûrement complètement fermé à cette éventualité !

— En même temps, elle ne ressemble pas aux filles que tu trimballes d'habitude, et pardon pour tes ex-compagnes mon frère ! lui adjoint Nick.

— Livy est belle naturellement, bon, encore plus dans ce petit truc de lingerie dans lequel je l'ai vue tout à l'heure, pourtant elle n'était ni coiffée ni maquillée, se plait-il à agacer ce qu'il croit être de la jalousie. Elle ne doit pas remarquer le quart des hommes qui la matent. Alors Hayden Miller, tu parles si elle allait s'en rendre compte !

— Pour quelqu'un qui ne voulait rien dire .... marmonne Jordan.

— Ta gueule Jo ! Maintenant que tu as bavé, je veux quand même qu'il comprenne. Hayden, ce n'est pas contre toi, elle aurait fait pareil avec moi, ou n'importe quel autre type célèbre à son goût. En mettant cette distance entre vous grâce à une orientation sexuelle différente de la tienne, tu ne pouvais pas croire que tu lui plaisais. Livia ne voulait pas que tu la prennes pour une groupie si tu te rendais compte qu'elle a les mêmes goûts que sa sœur.

Attendez, Livia aussi me trouve canon c'est ça qu'il a dit ? Je suis certain qu'un immense sourire fend mon visage.

— Maintenant que ton égo est rassuré, tu vas pouvoir dormir tranquille. Laura doit m'attendre. Bonne nuit les gars, on se voit au déjeuner.

— Bonne nuit vieux, lui répond Nick avec une accolade.

Mon frère et moi faisons la même chose. Avant de partir, Scott me prévient une ultime fois :

— Ne déconne pas Hayden, Livia n'est pas comme les autres filles avec qui tu t'envoies en l'air. Si tu fais n'importe quoi, Laura te fera la peau, et moi aussi.

Annotations

Vous aimez lire Line P_auteure ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0