64 - Premières fois. Partie II

9 minutes de lecture

Hayden.

— Livia, il y a d'autres premières fois que tu devrais expérimenter ?

En quatre pas, je pénètre dans sa salle de bain. Tout est ordonné, chaque chose à sa place, comme si elle n'osait pas déranger l'ordre établi.

En simple invitée des lieux.

Elle réfléchit sérieusement en une mimique parfaitement craquante. Je repense à ses règles pour ne pas faire de connerie.

— Eh bien, je suppose que si je cherche dans le Kâma-Sûtra, il doit y avoir une floppée de positions à tester avec un homme qui me sont inconnues. Mais sinon, j'ai bien une ou deux idées de choses que j'aimerais expérimenter, en effet.

Mes yeux s'agrandissent, je veux savoir en quoi je pourrais lui être utile pour pimenter nos ébats.

— Du calme Miller, on dirait que j'ai une licorne en chocolat sur la tête là ! se moque-t-elle. Rien de farfelu, mais les yeux bandés peut-être ?

Je n'aurais pas dû poser cette question. Elle médite toujours, se met à sourire diaboliquement, puis lâche un petit rire qui ne me dit rien qui vaille. Livia se mord la lèvre inférieure à pleine dents, aguicheuse, vient se coller à moi les yeux dans les yeux en relevant le visage pour combler notre différence de taille, avant de lâcher la bombe :

— Il y a bien un truc que je voudrais faire, déjà testé pour tout te dire, mais j'aimerais réessayer dans un autre contexte. Mais bon, poursuit-elle en reculant soudain, j'ai déjà fait au moins deux nouveaux trucs avec toi Miller, je vais en garder un peu pour les autres, non ?

Ma femme mime un « deux » avec ses doigts, pouffe en peste qu'elle est, fière d'elle ! Elle se fout de moi hein ?

Toujours pas.

— Livia... ne joue pas à ça Trésor.

— Je ne joue pas Miller, tu sais pourquoi ? Parce que je gagne toujours beau gosse ! Allez, file avant que quelqu'un ne vienne te chercher ici.

Elle me repousse, rieuse. Ici, elle n'est plus la même, quand elle n'a pas de public pour menotter sa vraie personnalité.

— Tu n'es qu'une petite peste Livia ! lui lancé-je en la pointant du doigt.

— Allez dégage Hayden ! On va se faire griller là.

Notre alibi n'en serait que plus crédible.

Elle rentre dans sa douche, l'eau coule déjà sur sa peau, elle passe ses cheveux sur le côté gauche de sa nuque fine. J'aimerais profiter du spectacle mais je la laisse à son intimité pour rejoindre les autres, en faisant d'abord un crochet par mon dressing. Je ne suis pas du tout calmé.

À la moitié des escaliers, mon téléphone se met à vibrer dans ma poche arrière : Joey.

—Hayden ! Tu es en froid avec ton agent mais veux-tu toujours voir ton ami ce soir ?

— Ramène toi Herrera !

Et je raccroche sans autre cérémonial. Heureusement mes amis sont déjà dans l'eau en train de se sauter dessus comme des mômes en colo, ça me laisse le temps de gérer mon érection qui se faiblit pas, comme si Livia ne s'était pas occupée d'elle à la perfection. J'aurais bien pris une douche, moi aussi...

— Eh bien P'tit frère ! m'accoste mon frère quand je rentre dans l'eau. Tu as fait le tour du propriétaire ou quoi ?

Il se marre mais je sais exactement ce qu'il dit sans mot. Scott et Shaun sont trop loin pour l'avoir entendu, Nick est au pool house, au téléphone, probablement avec un de ses frères pour gérer leurs gars. Je le regarde stoïque, les bras croisées, mais je rétorque rien. Alors il continue y voyant à tort un encouragement à poursuivre :

— Allez à Hayden, ne me la fais pas à moi. Tu peux continuer à jouer au roi du silence, mais tu ne m'enlèveras pas l'idée qu'il se passe quelque chose entre Livy et toi. Et le pire frérot, c'est que le moins impénétrable des deux c'est quand même un acteur ! T'es mauvais, vieux !

Il se bidonne franchement, je me fais violence pour ne pas lui faire bouffer son rire à deux balles et je me dis qu'en moins de dix minutes ils sont deux Miller à s'être foutus de ma gueule.

***

Vers dix-neuf heures, nous sommes presque tous au complet, quatorze grands corps sur la terrasse à boire des bières et grignoter l'apéro préparé par un traiteur. Le barbecue sera pour plus tard.

Nick discute avec ses deux frères et Scott de la boîte de sécu qui croît année après année, Jordan et Shaun débattent clauses de contrat un peu plus loin. Zach, Brody et Joey échangent sur le prochain blockbuster WB. Quant à Ross et Connor qui viennent juste d'arriver, il se posent avec Kenneth et Andrew sur un sofa.

Je sais que Jane est encore là quelque part et je ne veux pas qu'elle s'éternise en pensant que j'ai besoin d'elle pour nous servir. Si elle veut rester pour profiter de cinéma ou du spa, pas de problème, mais pas pour faire office de serveuse !

— Je reviens, je vais libérer ma tante Jane, leur dis-je en me levant, reposant ma bouteille vide sur la table basse.

Je retrouve finalement ma tante allongée dans l'une des chambres, une liseuse en main, plongée dans un roman. Je lui indique à toutes fins utiles que je n'ai pas besoin d'elle en tant qu'employée et la laisse à sa lecture. Lorsque je traverse le pallier en haut de l'escalier, mon sang ne fait qu'un tour en entendant un échange provenant de l'étage inférieur qui me fait serrer les dents.

— Hey ! Mais il a prévu un joujou Hayden ! Trop cool ! T'es super bien foutue en plus ma jolie. Un peu trop habillée en revanche ma belle, mais j'espère que tu as prévu de remédier à ça très vite.

Abruti de Kenneth qui ne peut pas s'empêcher de jouer les dragueurs compulsifs à chaque fois qu'il trouve une femme à son goût. Et en plus, il prend ma femme pour une strip-teaseuse. Merveilleux, j'imagine bien ce qu'elle va penser de nos soirées, après ça.

— Où t'as vu un joujou toi ? laisse-moi passer et apprends à parler aux nanas, tu rendras service à l'humanité pauvre débile ! Avec ce genre de langage tu dois avoir une tendinite au poignet !

— T'es une rigolote toi. Allez ma belle, ne sois pas farouche, si t'es là c'est que...

— Ne me touche pas et dégage de mon chemin ! lui siffle Livia qui s'énerve. Putain d'acteur à deux neurones qui croit encore que tout lui est dû ! Y'a un truc qui rend con à Hollywood ou quoi? attaque mon volcan. Laisse-moi passer et ne me touche plus !

— Hey Livia ma belle ! C'est super de te retrouver ici. Tu es toujours aussi canon dis-moi ! Comment tu vas ? Attends beauté, Zach va halluciner ! Zach ! crie Brody à notre pote, viens voir qui est ici mec !

Kenneth. Zach. Brody ... Livia... Je sors de ma torpeur et dévale les escaliers en trombe. Les deux fans absolus de Livia plus un troisième qui la touche sans qu'elle n'ait rien demandé !

— Pas touche, les gars, c'est la belle-sœur de Scott, intervient mon frère en renfort.

Et la sienne aussi.

— Et alors ? rétorque Kenneth qui ne sait pas la fermer. Elle est majeure, non ?

— Majeure et pas du tout intéressée! Bouge, du vent, je vous laisse à votre beuverie cent pour cent macho. Moi j'ai mieux à faire que de regarder la vilaine réalité, ce que ne nous montre pas vos films !

— Oh allez, on peut s'amuser un peu et faire connaissance ma jolie.

— Non ! proteste Livia.

— C'est une soirée mecs Ducon! tonne la voix de mon frère.

— Laisse Jordan, suggère Livia, il a deux neurones et demi ce soir Woomer, qui lui servent à peine à respirer et sortir des conneries aussi hautes que sa drague est toute pourrie. Pas la peine de perdre ton temps à lui expliquer un truc. On ne vous donne pas des cours de séduction sympa dans vos école de dramaturgie ou t'as loupé des cours toi ?

Elle commence à attaquer. Mauvais signe. Je débarque dans le séjour avec des envie de meurtres à canaliser. Livia est en train d'embrasser mon frère sur la joue pour le saluer ; ils s'entendent bien ces deux-là. Ça fait plaisir même si je suis encore surpris de leur proximité. Zach rejoint la joyeuse troupe.

— Oooh Livy ! C'est toi, super ! Tu restes avec nous ? Nous ne sommes pas bourrées ce soir, on va pouvoir discuter convenablement.

— Stop les gars c'est bon, de l'air ! Livia sort ce soir avec sa sœur et Jess, interviens-je en leur faisant un mouvement de main pour accompagner l'idée avant qu'elle se retrouve entourée de quatorze hommes bouffant son espace personnel.

— Waow mais attends Livia, tu vis ici ? l'interroge Zach ébahi, qui comprend un truc.

— Hayden m'héberge oui, ma meilleure amie est trop...hésite-t-elle, collante et intrusive ces derniers temps, dit-elle pour justifier sa présence.

— Ah ok, cool, Hayden n'avait rien dit ! me regarde Zack comme un reproche à mon petit secret.

— Jordan, on déjeune toujours ensemble demain midi ? demande mon petit volcan à mon frère, sans transition.

C'est quoi cette histoire encore ?

—Évidemment Livy. Je t'envoie l'adresse dans la matinée. Allez file Baby !

Il lui embrasse la tempe et se dirige vers les baies vitrées en interpellant le fan club de ma femme:

— C'est bon les gars, ça se passe dehors. Scotty ? Ta sœur s'en va.

Maintenant que je suis seule avec elle pour quelques secondes, je peux l'admirer comme elle le mérite, et comprends que mes potes tentent leur chance avec cette beauté blonde aux yeux mystérieux. Je souris discrètement, enfin je crois. Elle a enfilé la robe bustier noire qu'elle ne voulait pas que sa sœur lui offre à Paris, et ça aurait vraiment été un crime qu'elle ne la porte pas. Elle est renversante dedans, un peu trop même. Cette robe est faite pour elle.

Sa poitrine déjà parfaite est magnifiquement mise en valeur par des balconnets qui la soutiennent. Un blazer blanc et court aux manches retroussées cache ses épaules et son dos qui doit être à demi-nu, et ses jambes fuselées sont galbées par escarpins noirs. Elle a gardé sa chevelure détachée, de larges ondulations donnent plus de volume à sa crinière et elle a fait un mouvement de coté qui lui donne un coté sexy-sauvage fabuleux. Comme d'habitude, elle est peu maquillée. Mascara pour agrandir son regard perçant, qui fait en plus ressortir ses magnifiques yeux turquoise et rouge à lèvre rose foncé mat pour une finition bouche de poupée. Elle est renversante sans trop en faire trop.

Le rouge à lèvres, ça ne m'arrange pas des masses, impossible de l'embrasser sans que les autres ne le remarquent. Livia secoue la tête, semblant lire en moi. Mais au lieu de me rembarrer par un « Oublie Miller », elle serre ses lèvres comme pour mieux étaler son rouge et me sourit, espiègle pour m'asticoter, rallumant des braises toujours ardentes.

— Livy Baby, l'interpelle Scott, tu es... whaoo !! Époustouflante ma belle !

Je ne peux pas le contredire. Oh putain, elle va sortir comme ça, sans nous ?!

Oui, c'est le principe de la soirée entre filles.

— Je te confie mon bien le plus précieux, prends-en soin ok ?

— Je veillais déjà sur elle avant qu'elle ne te rencontre Hartley, alors déstresse un peu s'il te plait. Il ne lui arrivera rien.

Son beau-frère la serre dans ses bras, pose des baisers sur ses cheveux. Sale habitude qu'il a prise! D'ailleurs pourquoi Jordan fait-il ça aussi lui ? Ce n'est pas portes ouvertes sur ma femme quand même, merde !

— Tu y vas comment Livy ?

— Je vais appeler un taxi, lui répond-elle en sortant son téléphone de son petit sac à main. Mince... hummm... H, c'est quoi l'adresse d'ici ?

Elle se tourne vers moi, prête à noter l'info avec son stylet. Je la lui dicte tandis que Scott retourne sur le patio. J'en profite pour lui rendre une taquinerie, sachant d'avance ce qu'elle va me dire. Je trépigne déjà de voir sa réaction.

— Cette robe te va à ravir Trésor, ta sœur avait raison de vouloir te l'offrir.

— Mouais, dit-elle en s'inspectant un peu agacée, elle est canon, mais je lui avais quand même formellement interdit de me l'acheter. Elle est chiante, elle n'en fait qu'à sa tête. Elle a insisté pour que je la porte ce soir, mais elle va m'entendre. J'avais été très claire !

— Rassure toi Trésor, je lui murmure en passant à sa hauteur humant au passage son parfum entêtant qui laissera la trace de son passage dans la cuisine, ta sœur a respecté ton choix. Ce n'est pas elle qui te l'a offerte...

Je laisse ma phrase en suspens et Livia à sa réflexion, puis entreprends de traverser rapidement le séjour pour atteindre mes amis.

— Bonne soirée Livia !

— Hayden ! H ! Hero !

Je l'entends crier mon prénom plusieurs fois, mais je ne me retourne pas et referme la baie derrière moi.

Un point pour moi.

***

_______________________________________________________________

#Info.

Sur mon PC, nous sommes à 10 chapitres de la fin du tome 1, qui, je le sais, a mis du temps pour poser les choses. Merci à tous ceux et celles qui ont tenu bon et se sont doucement attachés à Hayden et Livia.

10 chapitres, 28 000 mots.

A bientot pour la suite !

Line

Annotations

Vous aimez lire Line P_auteure ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0