Chapitre 19 3/3

3 minutes de lecture

Laverna plissa les yeux pour mieux voir. Celui qui avait parlé avec Atlas était le genre de personne réservé et peu sûr de lui. Elle leva les yeux pour regarder l’homme derrière Atlas. Les yeux rivés sur le sol, il semblait penser à toutes les punitions possibles.

— Je ne vous ai pas volé, je me trompe ? lança-t-elle, d’une voix moqueuse.

Il leva aussitôt les yeux. Ses yeux d’un bleu perçant ne la laissaient pas indifférente. Il était presque comparable à ceux de Diagon.

Le conseiller se redressa et semblait vouloir faire bonne figure. Il portait la même tunique qu’elle portait depuis qu’elle avait douze ans. Elle pouvait encore sentir ce tissu rugueux et troué à certains endroits. La sienne était d’un bleu nuit. Alors c’était ça sa couleur d’origine ? La sienne était jaune et sale malgré les vaines fois à la laver.

Un mince sourire étirait ses fines lèvres. Ses cheveux blancs fins retombaient sur ses épaules.

— Si, dit-il avec un mince sourire.

Elle pencha la tête sur le côté, cet homme lui était inconnu. Elle restait stupéfaite du nombre de personnes qui la reconnaissait par ses vols.

— Moi je m’en souviens comme si c’était hier. Vous étiez avec un enfant aux cheveux gris, raconta-t-il. Vous avez profité que je sorte prendre mon bain pour me voler mes vêtements. Jamais, je ne pourrais oublier ses cheveux noirs et ce sourire. Plusieurs humains m’ont donné votre nom. Ils savaient tous qui pouvait être cette voleuse aux cheveux noirs et qui pouvait avoir assez de cran pour voler un conseiller.

Laverna sentit son cœur se réchauffer à se souvenir. Elle avait ri des heures avec Ylio en regardant l’homme chercher ses vêtements et être obligé de sortir avec un morceau tissu pour cacher sa nudité.

Elle leva sa main pour cacher le sourire qui naissait sur ses lèvres.

— Je vois que vous n’avez pas oublié.

Elle leva les yeux pour regarder un homme coincer dans l’ombre.

— Alors ? pressa le seigneur en la bousculant.

Elle plissa les yeux sur le nouveau dieu coincé dans l’ombre des torches. Le conseiller semblait cacher le plus gros secret dans l’ombre qu’il semblait trouver réconfortante. Il resta fixé sur un point au-dessus de sa tête.

— Et vous ?

L’homme sursauta presque. Il déglutit et baissa les yeux aussitôt sur Atlas à la recherche de quelque chose à répondre ou à défendre. Ce qui fonctionna, puisque ce dernier ouvrit la bouche aussitôt.

— Vous comptez nous punir, ou vous la forcez à nous rendre tout ce qu’elle nous a volé ?

Laverna eut un sourire amusé.

Elle ne lâcha pas un seul instant l’homme tapi dans l’ombre. Elle se tourna vers Mercure qui semblait ne pas la quitter des yeux. Elle donna un coup de tête en direction de l’homme.

Mercure coupa le contact pour regarder l’homme. Ce dernier secoua la tête aussitôt, pris sur le fait. Il se leva rapidement et bouscula Atlas pour se jeter sur les barreaux. Il s’approcha si près que Laverna sentit son corps entier se tendre. Elle ne bougea pas d’un centimètre. L’homme s’enfonça le visage entre les barreaux et ne la quitta pas de regard.

— Que les dieux te maudissent.

La voleuse éclata de rire et s’avança alors qu’Héra s’approchait d’elle pour l’interdire d’aller plus loin.

— Les dieux nous ont déjà maudits, assura-t-elle avec un rictus.

Elle fit un pas en arrière et reprit le chemin inverse sans dire un mot de plus.

Trouver le chemin fut plus facile, elle s’était contentée de marcher toujours tout droit, tentant de ne pas penser qu’une créature maléfique la coursait.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Vous aimez lire littexastronaut ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0