3/4

2 minutes de lecture

L'obscurité nous entoure et nous sommes éclairés par la lumière du feu que les garçons ont allumé. Sa chaleur nous protège du froid de la nuit, mais pas de cette créature que j'ai vue auparavant. Je ne suis pas du tout sereine et regarde souvent derrière moi pour vérifier si je n'aperçois pas une silhouette au loin. Je l'imagine se précipiter vers nous et nous attaquer avec ses griffes et les flammes sortant de ses mains.

J'essaye pourtant d'avertir les autres, mais ils sont persuadés que je veux juste leur faire peur pour Halloween. Ne voulant pas qu'ils me prennent pour une folle, je tente de ne rien montrer en surveillant les alentours.

On est tout seuls dans la forêt et je commence à croire que mon frère a eu la mauvaise idée de nous amener ici. Je n'entends que les feuilles des arbres qui se frottent entre elles avec le mouvement du vent.

Fred sort un sachet de marshmallows de son sac et en prend pour nous en donner à chacun. Tout le monde prend son bâton pour les piquer et les mettre au-dessus du feu. Je fais comme eux, mais je ne me sens pas tranquille. Mes mains tremblent sans pouvoir me contrôler. J'ignore si c'est à cause du froid ou de la peur que je ressens.

Mes amis rigolent entre eux et commencent même à se raconter des histoires d'horreurs pour bien se mettre dans l'ambiance. Nathan s'amuse à s'éclairer le visage avec une lampe torche pour tenter de nous effrayer et Fred semble avoir une envie pressante, il n'arrête pas de danser sur le tronc sur lequel il est assis.

Ce dernier se lève brusquement et s'enfonce dans l'obscurité de la nuit pour aller se soulager. Nathan se moque de lui en disant qu'il venait sûrement d'avoir peur de son histoire, puis continue de la raconter en modifiant sa voix.

Il racontait l'histoire d'un petit garçon entrant dans une maison dont la porte grinçait. Le lieu était vide et lugubre, il ne voyait rien à deux mètres devant lui. Prenant son courage à deux mains, il entra en demandant s'il y avait quelqu'un. Il essaya de trouver un téléphone pour appeler les secours. Il s'était perdu dans les bois avant de tomber sur cet endroit.

Nathan poursuit en disant que le petit garçon venait de trouver un portable, mais que celui-ci n'avait plus de batterie. Soudain, il entendit un grand bruit à l'étage et laissa échapper un cri. Il fixa les escaliers de là où il se tenait et n'osait plus bouger.

C'est alors qu'il observa une silhouette descendre les marches très lentement. Son coeur tambourinait dans sa poitrine et ses jambes étaient paralysées par la peur. Ce moment semblait durer une éternité. Il gardait ses yeux rivé sur ce qui arrivait vers lui et pensait que la mort venait le chercher.

Alors que la silhouette se déplaçait et s'approchait de plus en plus de lui, elle se mit à lui hurler dessus avec une voix grave.

Tout à coup, Nathan est interrompu dans son histoire par un véritable cri venant dans la direction que Fred avait prise. Une sueur froide me parcourait le dos et les battements de mon coeur battaient très vite. Si les garçons se relèvent brusquement et se mettent à courir vers Fred pour lui venir en aide, Lila me regarde en ne comprenant pas ce qui se passe.

Annotations

Vous aimez lire HELYES_writer ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0