Chapitre 24

3 minutes de lecture

Un petit garçon pleure. Ses boucles blond cendré lui retombent devant ses yeux.

Est-ce que ça va ?

Le petit garçon secoue la tête. De grosses larmes continuent de dévaler ses joues.

Moshi ne se réveille pas…

Il se retourne. Dans ses bras, son animal de compagnie, son précieux ami. La petite fille se fige un instant avant de venir enlacer le petit garçon.

Qu’est-ce qu’il a ? Dis-moi qu’est-ce que Moshi a ?

Elle serre les dents. Elle n’aime pas ce qui est en train de se passer, mais que peut-elle y faire ? Au fond d’elle, elle sait déjà ce qu’elle doit lui dire. Mais… La petite fille le serre un peu plus contre elle. Elle n’aime pas le voir souffrir. Elle ferait tout pour lui épargner cette douleur, le voir sourire. Tout. Elle s’éloigne un peu, regarde droit dans les yeux son meilleur ami.

Moshi… Moshi ne se réveillera plus. Plus jamais.

P-pourquoi ?

Moshi est parti… parti vers une nouvelle aventure où tu ne peux pas l’accompagner.

P-pourquoi je peux pas ?!

Elle serre les dents.

Parce que… parce que c’est pas encore le moment. On doit tous passer par là. À un moment, il faut savoir dire au revoir.

Mais je veux pas dire au revoir à Moshi.

Les larmes coulent davantage. Son cœur se serre. Elle ne peut pas supporter cette vue. À nouveau, elle l’enlace. Les minutes s’égrènent, seuls des sanglots troublent le silence.

Dire au revoir, ce n’est pas dire adieu. Moshi est toujours là, mais plus sous la même forme. C’est tout.

C-comment ça ?

Moshi est… Moshi est dans ton cœur. Tous tes souvenirs avec lui continuent de vivre avec toi. En partant… vers cette nouvelle aventure, Moshi laisse de la place pour qu’un autre puisse venir.

Mais… M-mais je veux pas d’un autre Moshi ! Personne ne peut remplacer mon Moshi.

Oui je sais… Je sais que personne ne peut le remplacer. Jamais. C’est pour ça que cet autre Moshi ne prendra pas sa place.

Ce que tu dis veut rien dire.

Non. Non, pas du tout…

Le tenir contre elle, sentir ses larmes couler, elle aussi retient un sanglot. Une larme solitaire.

Moshi prenait beaucoup de place dans ton cœur, n’est-ce pas ? Tu n’avais pas besoin d’un Moshi de plus pour être heureux. Mais, maintenant qu’il est… moins présent, tu auras peut-être envie d’accueillir un nouveau Moshi. Et… et ce ne sera pas mal. Moshi ne voudrait pas que tu sois malheureux parce qu’il peut plus venir te voir. Il voudrait… Il voudrait que tu continues de vivre et d’être heureux. Si pour cela, il doit se serrer un peu plus dans ton cœur, il le fera. Parce que… Parce qu’il t’aimait aussi.

Surprise. Le petit garçon la serre plus fort. Il enfouit sa tête dans son épaule. Son corps tremble encore, mais… Le silence s’installe entre eux. Ils ne comptent plus les minutes. Tout ce qui compte, c’est ce moment. Ensemble. Peu à peu, les larmes se calment et la peine s’en va.

Merci. Merci d’être là.

De rien. Je serai toujours là si tu as besoin de moi… Harinounet.

Même sans le voir, la petite fille sait qu’il sourit.

Arrête avec ce surnom. Je suis plus un bébé.

Rire.

Moi aussi, Sol’… Je serai toujours là pour toi.


______________________________________

Et me voilà de retour avec trois chapitres ! Je sais que je ne suis pas très active dans la communauté, mais j'ai pour le moment beaucoup de peine à concilier tous mes différents intérêts pour libérer du temps et je n'aime pas bacler. Alors, d'ici que je réussisse, je te souhaitede bonnes lectures !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire AliceMerveilles ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à l'Atelier des auteurs !
Sur l'Atelier des auteurs, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscription

En rejoignant l'Atelier des auteurs, vous acceptez nos Conditions Générales d'Utilisation.

Déjà membre de l'Atelier des auteurs ? Connexion

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de l'Atelier des auteurs !
0